Créer un jeu vidéo...

Quelques conseils pour vous aider à bien démarrer

La création de jeux vidéo, facile ?

Incontestablement,  la communauté de créateurs de jeux vidéo indépendants est dynamique.  Cette dynamique est en grande partie  due à l’émergence d’outils rendant plus accessible la création de jeux vidéo.

En gommant certaines difficultés techniques et en rendant plus accessible l’intelligence artificielle, elle permet au créateur de mettre en œuvre plus facilement son idée. Ne vous méprenez pas avec l’adverbe « facilement » utilisé ici. Facilement ne veut pas dire facile, cela reste du développement logiciel qui nécessite un gros socle de connaissances.

Alors il existe un grand nombre d’outils dits « no code ». De surcroit, si les outils les plus en vu tels que Unity ou encore Unreal Engine le proposent, c’est que ce concept est bien aujourd’hui une réalité. Mais ceux qui vous vendent l’idée qu’on peut créer des jeux vidéo avec sa souris comme on crée une présentation avec powerpoint sont des marketeux escrocs.

Je tempère mon propos. Aujourd’hui, il est aussi possible de créer des jeux vidéo. Sans coder, à partir de jeux vidéo existants ou sur la base de cas d’utilisation. Et c’est là que le bât blesse. D’une part, en partant de jeux préfabriqués, vous produirez une pâle copie, sans âme, sans imagination et sans originalité. D’autre part, les cas d’utilisation sont construits sur des dénominateurs communs. Les cas les plus rencontrés dans la création de jeux vidéo, donc tout ne sera pas possible. Vous ne pourrez créer votre gameplay original. Nécessairement dans les 2 cas, il va falloir que vous mettiez les mains dans le cambouis. Faites donc votre choix en connaissance de cause et en restant réaliste sur ce que vous allez créer.

La création de jeux vidéo fait partie d’un vaste écosystème faisant appel, tout comme le cinéma ou la musique, à de nombreuses compétences. Scénaristes, graphistes, musiciens, marketeurs et j’en passe. Ce sont aussi des savoirs incontournables aujourd’hui pour créer un jeu vidéo digne de ce nom.

J’ai volontairement omis le terme développeur, codeur ou programmeur qui sont des métiers spécifiques au développement logiciel, et plus particulièrement à la création de jeux vidéo.

Créer un jeu vidéo n’est donc pas qu’une affaire technique.

La création d’un jeu vidéo, une affaire technique ?

Toutes ces compétences pour créer un jeu vidéo ?

Comme je le disais, la création de jeux vidéo fait appel à des compétences multiples. Et à moins que vous soyez très talentueux dans ces domaines connexes, vous ne pourrez travailler seul. Sans quoi, cela risque de vous prendre pas mal de temps.

Il existe des ressources « techniques » (asset) telles que musiques, effets sonores, ou éléments graphiques. Vous les trouvez à foison sur le net, gratuites ou payantes, prêtes à être utilisées, on en a pour son argent. Rien ne vous empêche, par ailleurs, de faire appel à des ressources freelance. Elles produisent des contenus à la carte sans pour autant que cela vous coute un bras.

Plus délicates sont les ressources liées aux scénarii, au game design et au game play. De ce côté là, il va falloir faire vos armes. Commencer par des choses simples, accumuler de l’expérience et de la confiance pour ensuite en expérimenter de nouvelles. Une des clés de votre réussite sera d’exposer vos jeux vidéo à la critique. Votre game design et votre game play s’en trouveront affinés et votre expérience enrichie.

Des études récentes ont montré que la crise covid a fait émerger de nouveaux joueurs sur mobile. Mais aussi que ces mêmes joueurs sont des joueurs pérennes puisqu’ils continuent de jouer au-delà de la crise.

Selon Accenture, le marché mondial du jeu vidéo en 2021 pèse plus de 300 milliards de dollars tout média confondu.
De son côté, le cabinet GlobalData fait des projections de l’ordre de 272 milliards de dollars d’ici 2030. Cela uniquement pour le marché du jeu vidéo mobile.

Comportements et études convergent donc vers un même constat. Le marché du jeu vidéo mobile est, et restera immense. Les consommateurs étant là, il n’y a plus qu’à satisfaire la demande.

Ceci vous concerne directement, si vous voulez avoir votre part du gâteau, vous devez prendre ce train maintenant. Toutefois la rentabilité attendue du moins le délai pour y parvenir n’est pas le même lorsqu’on est un gros studio ou un créateur indépendant. Ca ne se joue pas dans la même cour puisque les moyens ne sont pas les mêmes.

Si vous voulez gagner de l’argent, il va falloir faire preuve de réalisme. Pas de gros jeux vidéo aux délais de réalisation démesurés, vous ne créerez pas le jeu vidéo de votre vie tout de suite.

La création de jeux vidéo, rentable  ?

Le jeu vidéo, une fin en soi ?

Le jeu vidéo est vu comme un loisir pur.  Aujourd’hui, on voit émerger de nouveaux usages parmi lesquels on trouve la gamification. Elle consiste à transférer des mécaniques de jeu à des domaines autres que le jeu en lui-même.

Aujourd’hui, les jeux vidéo bénéficient de la puissance sans cesse croissante des smartphones eux-mêmes liés à la puissance des microprocesseurs. Le jeu vidéo de papa n’est plus. Désormais des choses plus complexes sont permises et rendent plus attractif le jeu vidéo.

Son usage est rentré dans les mœurs, toutes générations, toutes cultures et nationalités confondues (cf. rapport facebook sur les perspectives 2021). Les joueurs jouent beaucoup aux jeux vidéo et y passent beaucoup de temps. Rien qu’en France, le temps quotidien moyen de jeu sur smartphone est de 56 min (données 2020).

Par nature, le jeu vidéo est ludique. Pour réussir sa mission le joueur doit faire appel à ses capacités cognitives que sont la mémoire, la perception, les réflexes ou encore le raisonnement. La mobilisation d’une capacité plus qu’une autre dépendent de la thématique du jeu vidéo.

Si le joueur est embarqué dans une histoire, ou encore une mission, sa curiosité, sa volonté d’aller au bout est forte. Il va jouer, va mobiliser une partie de ses sens mais ne ressentira pas cela comme un effort. Il devient donc intéressant d’utiliser ce biais ludique pour rendre attractif un apprentissage ou une activité qui de prime abord n’a rien de transcendant.

Je vois aujourd’hui dans mes formations à la création de jeux vidéo des professionnels de tout horizon. Des orthophonistes, des formateurs, ou des enseignants se forment à la création de jeux vidéo afin de l’intégrer comme nouvel outil de travail. Et ces mêmes personnes ont une imagination débordante. Il peut être intéressant de les écouter.

Il y a donc aussi un marché de la gamification pour le créateur de jeux vidéo indépendant.

Comme dit en introduction, la création de jeux vidéo n’est pas qu’un challenge technique. C’est un monde qui comporte de multiples pans à connaitre si on souhaite en faire une affaire rentable.

Loin de nous l’idée de vous vendre du rêve. Ici on est et on restera réaliste. En effet créer un jeu vidéo n’est pas qu’une affaire technique, c’est aussi un business. L’objectif est donc d’aborder la création de jeux vidéo comme un écosystème et non comme une simple solution technique ou encore un simple marché.

Tout comme le game design, scénarii et intelligence artificielle sont parties prenantes dans la conception et la création. La monétisation quant à elle, l’est de l’économie du jeu vidéo et de sa rentabilité. Cette monétisation revêt des formes très variées dont nous discuterons ensuite.

Il y aura de la technique, de la conception avec game design et scénarisation, de l’intelligence artificielle, de la méthode, des revues d’études de marché du jeu vidéo. Nous vous parlerons de tout ça, en vrai, pour que vous puissiez vous imprégner de toute cette histoire. Afin de faire les choix les plus avisés possibles pour assurer votre pérennité en tant que créateur indépendant de jeux vidéo. Bref, nous vous informerons et vous conseillerons.

Encore un site web qui parle de jeux vidéo, la nouveauté ?

Mais ça ne va pas être facile.

En effet, des efforts sont nécessaires si vous souhaitez aboutir. On ne crée pas et on ne vend pas un jeu vidéo en 2 coups de cuillères à pot. Il va falloir être patient et croire en sa destinée pour rester motivé.

Savoir écouter les études relatives au marché du jeu vidéo que nous évoquerons pour faire vos choix autant en matière de game design qu’en matière de monétisation.

Souvenez-vous que Jeff Bezos a investi toutes ses économies dans Amazon. Au début des années 90, ce n’était pas encore le business rentable d’aujourd’hui. Le gars, il a bossé. Et ce sera pareil pour vous.

Lao Tseu a dit « Connaître les autres, c’est sagesse. Se connaître soi-même, c’est sagesse supérieure ».

Alors nous ne vous vendons pas l’idée que vous allez devenir milliardaire, ce serait vous mentir. Mais l’idée simple qu’on peut en faire une activité qui permet de vivre décemment avec des conditions de travail hors du commun comparé à un salariat contraint.

Confucius a dit « Choisis un travail que tu aimes, et tu n’auras pas à travailler un seul jour de ta vie ».

Ce n’est pas donné à tout le monde, une nouvelle fois, il va falloir être réaliste. La loi de Pareto en dit long à ce propos avec sa fameuse loi des 80/20. 20% d’entre vous iront au bout de l’idée. Les autres (80%) échoueront par manque de motivation ou de réalisme, par folie des grandeurs, ou par manque de régularité.

Remarquez que ces derniers éléments de réflexion vous permettent d’appréhender les choses avec optimismes. Vous êtes maitre à bord et vous avez les leviers pour les empêcher. C’est à vous de vous prendre en main.

Lao Tseu a dit « Imposer sa volonté aux autres, c’est force. Se l’imposer à soi-même, c’est force supérieure ».

GRATUIT

GRATUIT

Comment créer un jeu vidéo

en moins de 4h ?

MERCI. Vous allez recevoir le lien de téléchargement dans quelques minutes.